Kulture

Top 10 : reprises surprises

Top 10 : reprises surprises

Avec le web 2.0, la reprise musicale est devenue un exercice hyper répandu. Sur la toile on trouve facilement les covers de l’Américain Noah ou des Canadiens de Walk Off the Earth. Mais l’exercice est parfois passé inaperçu au point même que les reprises aient supplanté les morceaux originaux. C’est notre Top 10 de la semaine : les reprises surprises !

10/ Tricky et Public Enemy

Sur son album “Maxinquaye” sorti en 1995, Tricky fait chanter le texte de Chuck D. de Public Enemy, par Martina Topley Bird alors âgée de 15 ans seulement. Le morceau original, “Black Steel in The Hour of Chaos” date de 1988 et touche un public différent de celui de Tricky. Résultat, une bonne partie des gens qui connaissent le titre de l’ex-membre de Massive Attack ignore que l’original vient tout droit du groupe pionnier du Queens à New-York.

9/ Tupac et Bruce Hornsby

“That just the way it iiiis”… Encore aujourd’hui, ce refrain entêtant du “Changes” de Tupac Amaru Shakur résonne à droite et à gauche. Mais lui non plus n’est pas une création ! La chanson initiale est de Bruce Hornsby. Elle n’a pas traversé les âges mais, à la fin des années 80, “The Way it is” a reçu plusieurs Grammy Awards.

8/ Boney M et Bob Marley

C’est la grosse blague de ce Top 10 ! Mais c’est tellement bon de voir ce faux playback, tous ces strass et d’entendre ces somptueux rythmes disco. Quant au “No Woman No Cry” de Bob Marley, il n’a jamais été crédité au nom de la star jamaïcaine. La légende veut que la générosité de Bob l’ait poussé à en offrir les crédits à son ami d’enfance Vincent “Tata” Ford afin de faire vivre son association, une soupe populaire au coeur du ghetto de Trenchtown.

7/ Nirvana et Lead Belly

Nirvana est un groupe spécialiste de covers. Par exemple “The Man who Sold the World”, de David Bowie, n’est pas l’oeuvre de la bande à Kurt Cobain. Il en va de même pour le titre “My Girl” qui est une adaptation de “Where did you sleep last Night”, composé par Lead Belly aka Huddie Ledbetter.

6/ The Fugees et Roberta Flack

Le titre est le même, mais c’est bien Roberta Flack qui est l’auteur du premier “Killing me softly” en 1973. En 1996, les Fugees ont néanmoins réussi la prouesse de faire oublier, ou redécouvrir, (tout dépend du point de vue) le tube de la chanteuse soul des années 70. La chanson, en mode Fugees, annonçait la future carrière solo de Lauryn Hill que le monde découvrait alors en tant que chanteuse et non pas en tant que rappeuse.

5/ Guns N’ Roses et Bob Dylan

“Knocking on Heaven’s Door” par Bob Dylan en 73 est encore bien présente. Dans le cas de cette reprise on ne peut pas dire que la plus récente des deux ait complétement supplanté la plus ancienne. Toutefois le cover des “Guns” de 1991 a vraiment marqué les esprits et le “Ay Ay Ayaya” nasillard d’Axl Rose reste dans toutes les mémoires !

4/ Jimmy Cliff et Johnny Nash

Johnny Nash est un nom historique. Et oui, il a été le premier Américain a avoir enregistré du Reggae en Jamaïque. Mais “I can see clearly Now” n’est pas un reggae. C’est Jimmy Cliff qui en a fait un morceau plus reggae en plaçant l’attaque de la guitare sur le temps (pas reggae) mais le retour de la même gratte sur le contre-temps (ça c’est Reggae man!). La raison du succès du cover de Jimmy est aussi dû au fait qu’il soit le titre phare de la bande originale du film “Rasta Rockett” (1993).

Et maintenant le podium…

3/ Lenny Kravitz et The Guess Who

Sortie en 99 et récompensée par un Grammy Award en 2000, la chanson “American Woman” par Lenny Kravitz est un véritable hit planétaire. Vous me voyez venir… Elle n’est pas le fruit de l’inspiration du chanteur aux grosses lunettes ! L’originale est la version de The Guess Who. Avec ce morceau, les rockeurs canadiens ont connu la première place des ventes au Canada et aux États-Unis. On ne peut pas dire que ce soit facile de faire un tube avec un tube, mais quand c’est Lenny qui reprend un tube, forcément ça devient plus facile ! Mais si, mais si c’est clair et limpide !

2/ Jeff Buckley et Leonard Cohen

Bande originale de nombreux films, de reportages et d’émissions télé cette chanson fait probablement partie d’un autre Top 10, celui des chansons les plus connues et les plus interprétées. On aurait tendance à croire que c’est Jeff Buckley qui a pondu ce chef d’oeuvre mais erreur ! C’est le Grand Leonard Cohen qui a le mérite de ce trait de génie. Moins d’une dizaine d’années sépare les deux sorties et l’une comme l’autre dégagent un sérieux parfum de génie.

And the winner is…

1/ Aretha Franklin et Otis Redding

Deux petites années séparent la sortie de la version d’Aretha Franklin de l’originale. Car oui, Aretha n’est pas la première à avoir chanté “Think”. Le premier est une autre légende de la soul music, l’intemporel Otis Redding. Avant de la sortir durant l’été 65 il en change une dernière fois les paroles et accélère le tempo. “Think” est alors prêt à entrer dans l’histoire pour enfin finir aujourd’hui numéro un de notre si prestigieux Top 10… Oh ça va, on peut déconner !

Merci au canapé de Guillaume sur lequel l’idée est née… bon allez, et merci Guillaume aussi.

Vos recherches :

  • jimmy cliff no woman no cry pub parfum

More in Kulture

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION