Kulture

L’Electro Strange de Signal²

L’Electro Strange de Signal²

Urban Shaker : Eclairez-nous un peu, votre musique, c’est quoi ?

Etienne : c’est un mix Hip Hop, Dub, Electro, Noise… heu… Hardcore, en fait c’est de la musique électronique un peu massive (interrompu par Max la grande trappe)

Max : Moi je pense que c’est de l’Electro Noise !

 

US : Pour avoir une idée plus précise, quelles sont vos influences ?

Max : On est pas mal influencés par Dalek, Techno Animal…

Etienne : Atari Teenage Riot aussi !

Max : On écoute aussi des trucs plus Hip Hop, pas  mal de sons américains, mais en gros, c’est quand même une grosse partie Rock’n Roll encore.

 

US : On continue de faire connaissance, Signal², ça date de quand ?

Etienne : On a commencé les lives en 2010.

Max : J’étais tout seul au début, puis Etienne est venu me rejoindre puisqu’on avait souvent fait des projets tous les deux. Et aujourd’hui donc je suis avec Etienne et Thomas… qui n’est pas là !

Etienne : En fait on s’est rencontré en 6ème. On a fait notre premier groupe, on avait 12 ans et depuis on fait des groupes. Y’en a aucun qui marche c’est cool ! (rires)

 

US : Je me suis pourtant laissé dire que vous étiez en tournée en ce moment, avec quelques dates intéressantes non ?

Etienne : Oui on a fait… (il réfléchit)… 7 dates.

Max : Il en reste 2 au mois de juin, ensuite une au mois d’aout et après : vacances ! Genre, le mec « on a fait 35 dates, on est rincé, vivement les vacances ! » (rires) Mais c’est vrai qu’il y a quelques dates cool, on est content.

 

US : Comment vous vous organisez pour booker vos tournées, trouver des dates, etc ?

Max : On se démerde un peu comme on peu. C’est nous-même et on a un mec qui nous cherche un peu des dates à Paris Koliapov Productions qui nous gère un peu en booking mais c’est dur. La plupart des dates on les trouve Etienne et moi.

 

US : Votre date au Transbordeur (Lyon) par exemple vous l’avez trouvée comment ?

Etienne : Là c’était un peu particulier, en fait on est copains avec Tristan aka Mat3r Dolorosa qui est clermontois d’origine et qui vit à Lyon. Il nous a fait jouer au Riddim Collision 13, et en fait ça ne s’était pas très bien passé, y’avait pas de son, c’était pas super. Et donc il nous a promis de nous recaler sur une plus grosse date, et il l’a fait. A côté de ça nous on l’a fait jouer au Poco Loco et au Tremplin à Beaumont (63). On fonctionne pas mal comme ça.

 

US : En ce qui concerne la production, vous êtes affiliés à un label ?

Max : Le dernier EP on l’a coproduit avec Chez.Kito.Kat Records. C’est un label indépendant de Metz, qui a beaucoup de choses différentes. Généralement, ils font beaucoup de CD cousus (comme Kütü Folk fait ici). Nous on voulait sortir un peu de ce mode là, donc on a sorti un vinyle et on a coporduit le projet à deux.

 

US : Sur vinyle ? Donc c’est un support plus à destination des DJ ?

Max : (il hésite un peu) Oui mais pas forcément… Parce que d’abord le support est joli, ça change, et de toute façon, on met aussi le CD avec !

Etienne : il existe aussi en téléchargement libre sur BandCamp aussi.

 

US : Quand on recherche Signal² sur les moteurs de recherche, on tombe de plus en plus sur des morceaux chantés, contrairement à il y a peu. Parmi toutes les références que vous nous avez citées, le chant ce serait plutôt Dub, plutôt Rock ou plutôt Rap ?

Max : Ah… En fait maintenant on a un chanteur avec nous, Thomas, qui chante « Noise », Rock’n Roll disons.

Etienne : Ca donne un truc assez étrange, une musique Electro assez sombre avec un chant Rock’n Roll. Et maintenant sur scène on chante tous les 3.

Max : Après on a des featurings plus Hip Hop, on a fait un featuring avec Bleubird qui est venu jouer plusieurs fois au Raymond’s Bar qui est un endroit de Clermont où on fait des concerts. On a aussi d’autres pistes avec d’autres mecs qu’on rencontre via le Raymond ou autre. Y’a un peu tous les chants, sur l’album on a même fait un feat. avec une fille qui a une voix de camionneur (rires).

 

US : Pour les non initiés, sur scène, comment ça se passe ? Vous jouez avec des machines, des instruments ?

Etienne : On a deux « laptops » (NDLR : des ordinateurs portables) et on sort tout en multipistes, comme du Dub. On rentre tout ça dans une console multipiste, et là on applique des effets en live. Max gère toutes les structures et moi je m’occupe plus des effets et des voix.

La refourgueuse de flyers : Bonjooouur ! Je peux vous déranger deux minutes ?

Tous les 3 en choeur : Non non, on est en interview là en fait ! (rires)

 

US : Vos prochaines dates donc, c’est où et quand ?

Etienne : le 21 juin pour la fête de la musique sur La Scène du Cannibale dans le XIème à Paris. Ensuite, on joue au Festival de Domaize (63) le 4 aout.

 

US : A part la scène pas d’autres projets en vue ?

Etienne : Oui, on va mettre gratuitement nos pistes en ligne sur notre site www.signalcarre.com,pour faire remixer le disque par qui le veut.

Max : C’est aussi un truc pour les copains pour qui nous, on a fait des remixes comme Generale Hydrophonick ou Geste, de Paris. Sinon pour la fin d’année 2012, on aimerait sortir un EP ou un album, on verra.

 

US : Vous faites encore beaucoup de premières parties. Comment le public perçoit votre musique, quelles réactions vous observez ? Vous jouez un style quand même particulier.

Etienne : Et ben, ils repartent ! (rires)

Max : (rire) C’est tout noir ou tout blanc. Soit le mec il trouve ça cool, il bouge la tête et tape du pied, soit il déteste et s’en va ! Entre les deux c’est rare, on en a rarement vu qui nous disaient « ouai ça va c’est cool je suis resté mais c’est pas mon truc ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Kulture

More in Kulture

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION