Wash your brain

L’Anti-Pub ou comment s’indigner face au bourrage de crâne

L’Anti-Pub ou comment s’indigner face au bourrage de crâne

Lorsque les broyeurs de Pub sont plus inventifs que les créatifs…

La publicité, loin d’être « overlooké » par ses  amis, s’affiche comme le souffre douleur d’une part importante d’indisciplinés. Des mouvements contestataires comme « Brigade Anti-pub » ont complotés pour lutter contre le bourrage de crâne massif initié par l’industrie publicitaire. La rue, ou encore le métro sont les endroits de prédilection type pour ces artistes anonymes. Pour dénigrer les « agressions publicitaires », quoi de mieux que de les détourner de leur sens initial en jonglant sur le même terrain que la publicité ? En effet, eux la censure ce n’est pas vraiment leur truc. Ces génies de la rue ne font pas de « chi-chi » pour manifester explicitement leur point de vue en saupoudrant le tout d’une touche artistique finement prononcée. Bienvenue sur la planète Anti-pub.

Pourquoi « faire de l’Anti-pub » ?

Commençons par rappeler le principe de la publicité. Celle-ci est créée comme le fait de « promouvoir la vente d’un produit en exerçant sur le public une influence, une action psychologique afin de créer en lui des besoins, des désirs ». Autrement dit, la Pub est la meilleure machine à manipulation, on s’en doutait légèrement ! (A ne SURTOUT pas confondre avec la « machine à manipulation » électorale). L’opposition qui ressort le plus souvent  est surtout d’ordre moral : Intoxication des cerveaux, impacts sur l’éducation des enfants, des adolescents. On peut aussi parler de l’invasion massive dans les rues, dans le métro… En résumé, l’ Anti-pub souhaite affectueusement clamer un maxi BIG UP à la pub !

Quand le Street art fusionne avec l’Anti-pub….

Ça s’appelle le « Brandalism ». WTF ?! Il s’agit de la contraction de « brand » (marque) et « vandalisme ». Progéniture de 24 artistes en tout genre (street art, graffiti, illustration, art politique, photo montage et sabotage culturel) qui se réunissent pour réaliser la plus grande campagne perturbatrice du territoire Britannique. Mais une question subsidiaire nous vient à l’esprit, si les Londoniens sont Anti- pub, où iront-ils boire leur bière ? C’est au cours d’un road trip que l’équipe a secrètement rempli sa mission en mettant 33 créations en place dans le pays afin de dénigrer l’industrie publicitaire. Certes, la publicité détourne l’art,  mais de son côté, l’art ne se gêne pas non plus pour détourner la publicité !

Ceux qui nous ont marqués !

#Knike Crimer

Réponse à une injure sanglante. Inséparables de vos pompes Nike ? Ouais à la rédac’ aussi et pourtant ce créatif est  bien décidé à faire saigner le logo Nike, Just look It !

 Shift_Delete-UK-Bristol

#Squelette mania

Le Brandalism ou l’art et la science du détournement urbain dans toute sa splendeur. Et oui les filles, faire du XXS c’est dépassé ! Saturé par un monde contre nature, superficiel et alarmant que prône un nombre affligeant de grandes marques (qu’on ne citera pas bien sûr). Cet artiste Anglosaxon joue sur les apparences trompeuses de la beauté. Ben ouais, c’est plus sexy d’avoir des fesses rebondies !

hannah-adamaszek-brandalism-street-art

#Sur la parole d’utilisateurs

Après le Brandalism, un exemple d’Antipub pur et dur. Coup de gueule de la part des féministes à ce culte désolant de la beauté idéale. Ben oui quoi, il nous faut des moches,  comme dans la réalité !

NAFNAF

#Hello, I am an apple

Si Apple prend plaisir à se moquer du monde PC. Le monde réel lui, se régale à tourner au ridicule les publicités d’Apple. Ben oui  l’Ipad est bien meilleure que le Samsung Galaxy Tab, il y a une pomme dessus !

19

Vos recherches :

  • Shift_Delete-UK-Bristol-300x
  • pub street art
  • bourrage de crane publicité
  • anti pub
  • street art antipub
  • street art anti pub
  • pubs mouvement
  • publicite et bourage de crane
Wash your brain

More in Wash your brain

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION