Kulture

Illumine tes funérailles !

Illumine tes funérailles !

A la rédac’, ça nous a bien fait rire. Les Américains ont trouvé un nouveau joujou pour enrichir leur quotidien : Un show de téléréalité un peu…particulier ! Après des programmes sur le mariage, la dure vie des parents, les énergumènes hors normes et que sais-je encore, place à la mort ! Non ce n’est pas une blague. « Best Funeral Ever », est une nouvelle émission de téléréalité proposée par John Beckwith Junior, le big boss de Golden Gate Funeral sur la chaîne américaine TLC. Elle propose de suivre le quotidien d’une agence de pompes funèbres qui fait de la mort un moment de happiness jouissif.

Le 1er épisode aurait du être diffusé le 26 décembre mais fut quelque peu retardé au 6 janvier. Ben oui après la tuerie de Newton, pas sûr que les ricains apprécient de jouer sur un terrain morbide (Enfin ça reste encore à prouver).

Bref, pour en revenir au concept, ce délire morbide permet à quiconque timbré (et surtout quiconque timbré riche) d’organiser ses funérailles, en « assistant » à l’enterrement le plus joyeux de tous les temps. Le trailer de l’émission explique «  Vous êtes peut-être dans un cercueil, mais c’est un moment qui peut se révéler fantastique ». Je vous laisse imaginer la joie intense qui doit nous envahir !

C’est ainsi que les premiers épisodes de l’émission mettent en scène les funérailles d’un vieux soulman qui avait composé la musique d’une pub pour des travers de porc. Sur la vidéo, on peut donc voir le musicien mis en cloque dans un cercueil en forme de barbecue, porté par des hommes vêtus d’un tablier de cuisine sans oublier le port du toquet. Appétissant !

Autre exemple totalement farfelue : Un homme qui n’avait jamais eu de son vécu, l’expérience frissonnante des parcs d’attraction. Alors pour lui faire [vivre] son rêve, la famille ne porte pas de sac à main, mais plutôt l’homme défunt dans son cercueil pour lui faire faire des loopings ! Cette dernière conclura l’épopée par «  Il a adoré ». Et nous aussi !

LE PLUS. Chez GGF, on souffre avec les familles. Hein ? Ben oui, J.B. Junior emploie des petites mains de la mort surnommées « Professionnal mourners » pour montrer la tristesse aux funérailles. Pleurer, hurler, crier jusque dans le tombeau, la douleur des familles. Telle une planification mais aussi une harmonisation de larmes et de chagrin qui rappelle incontestablement la tradition Afro-Américaine.

En fait, « Best Funeral Ever », c’est un peu la grosse soirée de l’année mais orchestrée par un cadavre !

“Nous ne faisons pas d’enterrements basiques, chacun doit vivre une expérience unique. Si quelqu’un veut se faire enterrer en dunkant, GGF peut le faire ; si quelqu’un veut sauter d’un avion, GGF peut le faire.”

Aucun tabou, aucune limite, mais peut-être des re [mords], parfois.

More in Kulture

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION