Kulture

Expérience EZ3kiel

Expérience EZ3kiel

Pour sa treizième édition, l’association étudiante Hippocampus nous as donné rendez-vous les 26 et 27 Octobre 2012, à la Coopérative de Mai.
J’ai décidé d’aller voir EZ3kiel Extended le samedi 27 et n’ai pas été déçue ! Voilà comment s’est passé ce concert :

Tout d’abord, la première partie qui se déroule avec la lyonnaise Nekochan (petit chat en japonais). Je n’en avais jamais entendu parler et j’avoue ne pas m’être plus renseignée que ça avant d’aller au concert. J’entre donc dans la salle sans grande conviction, et découvre cet ovni des plus atypiques! Un mélange d’électronique et de grime, survolée par une voix fascinante, créant un univers sonore aux influences japonaises où électronique et organique sont en parfaite symbiose. Le travail visuel, réalisé par Anne Flore alias Fajune, propose un écran en forme de tête de chat, au milieu de deux panneaux blancs où est diffusé un sympathique VJeying (scène filmée, projetée sur un écran). La lyonnaise se lâche, et n’hésite à prendre le micro, lâcher ses machines et ambiancer la foule. Elle demande même au publique de se lever car elle trouve bizarre de faire un concert devant des personnes assises, et nous approchons au plus prêt de la jolie. Celle que l’on déclarait comme la révélation lyonnaise 2011 semble être celle dont on va vraiment s’intéresser à la rentrée. Etonnant, et bonne surprise !

Plus de son sur soundcloud . Vous pouvez également retrouver une interview à propos de ses tatouages dans le dernier Urban Shaker papier ! (dispo en boutique)
Petit extrait sur youtube :

Après un petit entracte, EZ3kiel va enfin commencer !

Pour ceux qui ne les connaissent pas ou peu, je fais un rapide topo pour vous donnez une idée des personnages.

À ses débuts, le groupe développe un trip hop orienté dub et  jungle, et se montre autant créatif sur le plan musical que sur le plan visuel. Le travail artistique s’axe dès le début sur la recherche d’une symbiose entre image et son, ayant pour but de créer des ambiances et des émotions de troubles et d’ivresse. La recherche musicale s’oriente progressivement vers un désir d’alliance des instruments et des nouvelles technologies.
En 2009, le groupe lance le Naphtaline Orchestra à Grenoble. Il s’agit de déclinaisons de morceaux, notamment de l’album Naphtaline, jouées avec un orchestre symphonique. L’aventure se poursuit en 2011 à Tours avec trois nouvelles dates. En février 2012, la formation EZ3kiel Naphtaline Orchestra se produit au théâtre Sebastopol de Lille.

Suite à ces concerts avec orchestre, EZ3kiel lance le projet EZ3kiel Extended en septembre 2012, il s’agit d’une formation spéciale pour une série de concerts liant image et musique.
L’univers onirique et hypnotique du groupe se trouve désormais démultiplié par la présence sur scène de 15 musiciens d’univers contrastés et complémentaires. Ils jouent une multitude d’instruments, des plus connus aux plus insolites : de la basse, du piano, de la guitare, des percussions, de la trompette, des violons, des violons alto, du violoncelle, du saxophone baryton, de la trompette, des machines, de l’accordéon,  du séraphin (ou Glassharmonica),  du thérémine (un des plus anciens instruments de musique électronique), de la scie musicale (une lame d’acier et un archet), du bugle (instrument de musique à vent de la famille des saxhorns, sous-famille des cuivres), du vibraphone (de la famille des instruments de percussion  et plus précisément de la branche claviers ).

La plupart d’entre eux ont participé au Naphtaline Orchestra projet symphonique du groupe. C’est dans cette dynamique que le groupe a choisi de revisiter le répertoire d’EZ3kiel et de partager de nouvelles expériences sonores et visuelles.
Les concerts sont alors de véritables spectacles, où tous les éléments visuels sont liés à la musique jouée. L’idée est de créer une cohésion intéressante où les personnes, l’éclairage et les images se mélangent de façon harmonieuse et modulable. Ce que j’ai tout à fait retrouvé pendant ce concert ! Je me suis complètement plongée dans leur univers particulier et j’ai vraiment bien aimé ce concert !

Ici un petit extrait de ce concert à la Coopérative de Mai, trouvé sur youtube:

Et enfin quelques photos prises lors du concert (pas non plus de très bonne qualité nous nous en excusons, décidément ! – cf article sur Sébastien Télier)

Nékochan:

EZ3kiel :





More in Kulture

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION