Buzz

Déjà plus de 3000 distributeurs de Bitcoin

Déjà plus de 3000 distributeurs de Bitcoin

Plus couramment appelés “Bitcoin ATm”, le nombre de distributeurs de Bitcoin augmente sans cesse et a désormais dépassé la barre des 3000 distributeurs. On compte en moyenne 6 nouvelles installations journalières de distributeurs de Bitcoin dans le monde.

Une évolution rapide

Le premier distributeur de Bitcoin devient opérationnel en octobre 2013, il fut installé dans un café à Vancouver au Canada, par la marque Robocoin. Mais en janvier 2014, il n’y en a encore que 4 dans le monde, puis on en compte 328 en janvier 2015 et 506 l’année suivante. Après une augmentation plutôt lente, on en compte 940 en janvier 2017. À cette date, la majorité des distributeurs sont répartis aux États-Unis, puis au Canada et au Royaume-Unis. L’Afrique, quant à elle, ne dispose que de 2 distributeurs.

Une demande croissante

En effet, chaque jour de nouveaux distributeurs sont installés dans le monde, et surtout durant ces 18 derniers mois ou on compte environs 1000 nouveaux distributeurs installés. Cela est dû à la forte demande d’achat et de vente de Bitcoin dans le monde qui ne cesse d’augmenter et qui se reflète sur le nombre de distributeurs automatiques. Il est à noter que sur tous les distributeurs de Bitcoin, seule la moitié propose d’autres cryptomonnaies, le Litecoin étant la deuxième cryptomonnaie la plus populaire.

Des nouveautés

Récemment, le groupe Hyosung a annoncé son intention de permettre les achats de cryptomonnaie, et ici en particulier de Bitcoin, directement depuis les distributeurs, à l’aide de la technologie just.cash. Hyosung est un des principaux conglomérats du Sud-Coréen qui emploie plus de 25 000 personnes. Son secteur de prédilection n’est pas la production de distributeur de billets mais l’industrie chimique et la construction. L’achat de Bitcoin sur ce distributeur pourrait fonctionner de la même manière qu’une simple transaction. Sauf qu’au lieu d’insérer sa carte bancaire pour retirer des billets, l’utilisateur devra scanner le QR code de son portefeuille Bitcoin et ensuite demander à ce qu’ils soient envoyés vers celui-ci.

Blanchiment d’argent

Les distributeurs automatiques inquiètent tout de même les autorités. En effet, ces appareils peuvent réellement faciliter le blanchiment d’argent sale ou même l’évasion fiscale. Comme l’a déclaré Anita Van Dis, procureur général en charge des affaires de blanchiment d’argent sale, auprès des Echos “ces appareils fournissent un moyen aux criminels, dont les trafiquants de drogue qui, en possession de fortes sommes d’argent, cherchent un moyen quelconque pour se procurer de l’argent virtuel”. Effectivement, les cryptomonnaies sont par définitions des monnaies virtuelles, et échappent donc d’une certaine manière aux organismes de contrôle tels que les banques centrales ou les autorités des marchés financiers, car peu de textes existent pour le moment pour réguler et contrôler ces dérives.

Les distributeurs de Bitcoin et d’autres cryptomonnaies sont actuellement en pleine expansion partout dans le monde, preuve de l’engouement d’une grande partie de la population pour cette nouvelle monnaie. Mais si les distributeurs de Bitcoin présentent bien des avantages et de la praticité, il ne faut pas oublier que la commission prélevée est bien plus élevée que sur la plupart des plateformes d’échanges.

 

Buzz

More in Buzz

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION