Beauferie

Le Dad Bod, cette imposture

Le Dad Bod, cette imposture

Il y a quelque temps, MacKenzie Pearson, une étudiante américaine a mis en lumière le Dad Bod et grâce à la magie d’internet, sa théorie a fini par faire le buzz outre atlantique. 

Le Dab Bod, c’est la glorification de la bedaine de papa, la déclaration d’amour au gras qui recouvre délicatement ses abdos comme un oreiller douillet sur lequel la femme frêle et fragile pourra se reposer en tout quiétude.

Parce que oui, ça y est, la femme moderne a enfin découvert que tous les hommes n’avaient pas le fameux sixpack et que certains, une immense majorité en fait, préféraient la bière et la pizza devant la télé au lieu d’aller soulever de la fonte à la salle.

Du propre aveux de Mackenzie Pearson, son « étude » était avant tout à but humoristique, elle voulait simplement écrire quelque chose de léger sur son blog, à la cool. Sauf que l’étude a été reprise par les grands médias d’une façon plus sérieuse et que les porteurs du Dad Bod sont devenus les nouvelles icônes du moment, l’objet du fantasme de toutes les femelles de ce monde. L’homme moderne, celui qu’il faut aimer et désirer, c’est celui qui sait vivre, qui s’entretient mais qui se fait plaisir, dans le genre, je cours 10km le dimanche matin et je prépare le barbeuc en rentrant.

Bon, pourquoi pas, si madame trouve ça séduisant pourquoi pas ? De nombreuses photos de Dad Bod ont été mises en ligne par la suite. Jamais la bedaine n’aura été aussi belle. Le problème, c’est que quand des femmes ont revendiqués elles aussi le droit d’être belles avec leur Mom Bod, les réactions ont été bien plus contrastées. Parce que oui, une femme doit être mince, elle doit avoir le ventre plat et les jambes fines sans quoi elle est considérée comme « grosse ».

Alors si le Dad Bod représente l’homme épicurien, qui préfère aller au Macdo avec les gosses plutôt que de faire du sport tout seul de son côté, pourquoi sa femme, qui a accouché il y a peu doit elle se dépêcher de perdre du poids pour retrouver la ligne ? Pourquoi est-ce qu’elle ne peut pas elle aussi profiter de son bidon en paix, sans s’attirer (parfois) des remarques désobligeantes sur son physique, des regards et des sourires moqueurs ?

Si « l’étude » sur le Dad Bod est ridicule et sera probablement oubliée dans peu de temps, le véritable problème est sous jacent et réside dans la différence de perception entre les modèles de beauté mis en avant par les magazines et les médias. Là où le gras des homme est glorifié, celui de la femme est moqué. Et il n’en faut pas plus pour que certains (une minorité j’espère) considère qu’une femme doit être frêle et mince pour être belle.

hot-dad-bod-600x377

Quel beau ventre gras.

Quel beau ventre plat.

Vos recherches :

  • dadbod sont ils seduisant
Beauferie

More in Beauferie

Rangers du Web, gourous de l'Internet, Urban Shaker, webmag résolument positif, déniche l'info web 5.0 qui fera de vous le caïd à la machine à café. Biberonnés à base de Street Life & Pop Culture, nos mamans n°1 du chat sur minitel, ont inventés les chaînes e-mail sur le net et nous ont transmis le goût du digital.

L’ensemble des informations tendances de l’internet à ne pas manquer ici.

Urban Shaker, Pop & Street Culture only.

Copyright © 2011-2015 Proudly Made by SAS COMMUNICATION